Café cabaret
Café cabaret

Interrogation partagée du territoire… un bien gros mot, c’est vrai et une procédure parfois complexe à mettre en place. Mais au fond, la réalité que recouvrent les mots n’est pas si complexe…

Ce qui vous grattouille, ce qui vous chatouille, ce qui vous semble important

Le Maikancétikonvaoù a eu lieu le 29 septembre dernier. Vous y étiez nombreux, presque soixante, à vous amuser, et à réfléchir avec nous sur ce qui vous taraude.

Fondamentalement, de quoi s’agissait-il ? De vous questionner, vous public, population, citoyen, vous les gens, sur ce qui vous grattouille, ce qui vous chatouille, ce qui vous semble important, ce dont vous rêvez ou que vous craignez pour l’avenir de votre commune et du monde.

Bien sûr, ces interrogations-là, que nous connaissons tous, ne sont pas toujours aisées à formuler. Il n’est pas donné à chacun d’entre nous de se transformer en philosophe d’un soir aussi aisément.

C’est la raison pour laquelle, l’équipe d’animation du centre culturel a décidé de vous proposer ces questions sous une autre forme, plus ludique, plus théâtrale, plus artistique… plus sauvage !

Il est résulté le « Maikancétikonvaoù ? », café cabaret citoyen, premier du genre.

Nous avons invité des artistes, poète, photographe, comédien, chanteur, musicien, cuisinier à nous proposer, sous une forme très courte, une intervention de leur crû. Ces interventions (textes, chansons, photographies, etc.) nous ont servi de base pour faire réagir les participants (presque 60 personnes) à cette soirée.

Ces réactions, nous les avons provoquées avec deux questions : qu’est-ce qui vous a interpellé, surpris dans ce que vous venez de voir ? Et en quoi cela fait-il écho dans votre vie quotidienne ?

Les réponses ont été nombreuses, foisonnantes mêmes ! De très nombreuses thématiques en ont émergés qui seront à la base de la suite de notre travail.

Mais, cerise sur le gâteau, cette soirée a été pour chacun l’occasion de découvertes, d’étonnements, de plaisirs ! Le cabaret, que nous pensions être un simple outil, s’est avéré une vraie réussite à la fois drôle et émouvante et nos questions l’occasion de nouer un lien entre des citoyens que nous avions soigneusement mélangés.

Notre travail, bien sûr, ne s’arrête pas là.

Toutes vos réflexions, tous vos questionnements vont être répercutés dans les prochaines réunions de notre conseil d’orientation.

C’est lui, le CO, qui va devoir en tirer les leçons. C’est avec lui que nous allons pouvoir formuler les enjeux de sociétés essentiels sur lesquels nous allons travailler au centre culturel pendant les prochaines années.

Bien entendu, nous vous tiendrons au courant de nos avancées en la matière. D’ailleurs, si l’envie vous en prenait, si vous étiez désireux de nous aider, de nous rejoindre dans notre travail, n’hésitez pas : le conseil d’orientation vous est ouvert… Un coup de téléphone, un mail et vous pouvez en faire partie. Vous pouvez nous aider à être plus proche de vous !